Vin et liqueur de groseille

Les baies peuvent se prendre tout simplement telles quelles, fraîches ou séchées. Ou alors, on en extrait le jus que l'on prend à raison de quelques verres par jour. Les personnes qui ont tendance à souffrir de diarrhée(!) peuvent inclure ce jus à leur alimentation quotidienne.

On en a fait un vin et une liqueur, encore appelée ratafia, préparations médicinales qui figuraient jadis dans l'officine de tout bon apothicaire et que les hospitalières gardaient toujours sous la main.

Pour fabriquer le vin, soit on mettait les baies à fermenter avec de la levure comme cela s'est toujours fait pour le raisin, soit on les ajoutait à du vin porto (l'équivalent d'1 litre de groseille pour 3/4 de litre de porto. Laisser macérer pendant 3 ou 4 semaines, filtrer et sucré à votre goût).

Quant à la liqueur, elle se préparait en faisant macérer 1 kilo de baies dans 3 litres d'alcool de type vodka, et en ajoutant un demi-kilo de sucre, ainsi qu'un peu de clou de girofle et de cannelle. On écrasait le cassis, on l'introduisait dans une cruche, on ajoutait l'eau de vie, le sucre et les épices, on laissait macérer 15 jours, puis on filtrait.


Considérées comme des élixirs de longue vie, ces préparations sont encore très populaires en Europe.

11 vues